« Dans chaque collection émerge une identité sous-jacente faisant converger les œuvres et le portrait de soi par un regard qui offre, dans la façon de réunir les œuvres, une nouvelle manière de regarder : la mise en ordre dans une perspective de collection rencontre une nouvelle création. »*
*Krzysztof Pomian, Collectionneurs, amateurs et curieux.
Paris-Venise, XVIe-XVIIIe siècle, Gallimard, Paris 1987